Choisir son poêle à bois

Les poêles à bois, qu’ils soient à bûches ou à granulés, représentent une grande partie du marché par rapport aux autres poêles. Comme pour la cheminée, ils utilisent les flammes provenant de la combustion. Cependant, plusieurs critères permettent de vous aider dans votre prise de décision.
De nos jours, de nombreux poêles sont à faible puissance (2 à 4 Kw), ils concernent plus particulièrement les maisons à basses consommation (BBC) qui disposent d’une étanchéité très performante. De ce fait, beaucoup de poêles sont disponibles avec des systèmes de prises d’air extérieures. Dans le cas d’une construction ou d’une rénovation, il est pertinent d’opter pour un modèle dont l’alimentation en air se fait par un tuyau encastré dans le sol pour arriver sous le système de chauffage.

Poêle a bois en acier, avec porte vitré, couleur anthracite, dispose d’un four supérieur, vermiculite à l’intérieur, cendrier, sortie de fumées à l’arrière de 120 mm, bûches de 62 cm,puissance 12’7 kw, rendement 71’7 %, système vitre propre, dimensions 660x730x358 mm, dimension du four 80x550x360 mm, poids 55 kg.Fabriqué en Espagne en acier de 4 mm, garantie 2 ans. Certificat an 13240

De nombreux fabricants font également preuve d’innovation dans le design, les couleurs et le choix des matériaux. Le foyer devient visible sur les trois côtés pour une meilleure vision du feu. Le poêle, qui peut être un objet de décoration, trouve sa place au milieu de la pièce ou contre un mur. A contrario, la cheminée est encastrée.

Comment choisir son poêle à bois ?

Plusieurs critères de sélection sont à prendre en compte pour choisir son poêle à bois, comme le rendement, la puissance, la taille du foyer, le conduit, l’arrivée d’air, l’environnement, le fabricant et/ou la marque, la garantie, le prix.
Rendement et puissance du poêle : Le rendement correspond à la capacité de l’appareil à transporter dans l’habitat, la chaleur diffusée par la combustion du bois. Certains poêles fournissent un rendement allant jusqu’à 85%. Quant à la puissance du poêle, c’est la puissance en régime normal de fonctionnement (puissance nominale). Lors de votre choix, vérifiez que la puissance donnée par le constructeur est la puissance nominale et non la puissance maximale. Pour déterminer la puissance, on prend en compte : la superficie à chauffer, l’isolation de l’habitat et l’objectif (chauffage d’appoint ou chauffage principal). Pour une habitation correctement isolée, on compte environ : 1 kw pour 10 m2.

Poêle a bois en acier, avec porte vitré, couleur anthracite, dispose d’un chauf plats et rengement pour bois A la base, vermiculite à l’intérieur, cendrier, sortie de fumées supérieur de 120 mm, bûches de 52 cm, puissance 12’7 kw, rendement 71’7 %, système vitre propre, dimensions 555x900x405 mm, poids 78 kg.Fabriqué en Espagne en acier de 3- 4 mm, garantie 2 ans. Certificat an 13240

L’environnement : lors de la combustion du bois, on retrouve du CO2 et du monoxyde de carbone. Pour éviter ce type de pollution, il est recommandé de privilégier une réduction des émissions de CO par double combustion. Les poêles les plus performants possèdent un taux de CO inférieur à 0.15%. Il faut savoir qu’un poêle transmet beaucoup moins de poussières qu’une cheminée ouverte. Toutefois, lors de l’achat, il est important de se renseigner sur la quantité de poussières émises en mg/m3 par le poêle. Pour information, les poêles actuels émettent moins de 75 mg/m3.

La taille du foyer et la porte : la grandeur du foyer détermine l’autonomie du corps de chauffe ainsi que la taille des bûches. Un grand foyer demande beaucoup plus de bois pour conserver le feu contrairement à un petit foyer. L’inconvénient d’un grand foyer qui tourne au ralenti, c’est que ce dernier produit des suies et encrasse par la même occasion le conduit. En ce qui concerne l’intérieur du foyer, il est souvent en fonte ou en acier. Il peut être aussi tapissé d’un matériau réfractaire comme la brique ou la chamotte. La porte peut être de forme arrondie ou plate. Il est primordial de prendre en compte la qualité des joints ainsi que de la fermeture.
L’arrivée d’air et le conduit : le feu est contrôlé par l’arrivée d’air qui est bien souvent réglable manuellement. Quelques fabricants fournissent des modèles équipés de systèmes thermostatiques ou d’un système de combustion automatique dit « intelligent ». Quant au conduit, il participe au chauffage si celui-ci est apparent. Il est bien souvent en acier ou en inox, avec une sortie arrière voire sur le dessus.
Fabricant, garantie et prix : le vendeur est en général l’installateur. Il est donc important de ne pas se tromper car l’installation d’un poêle répond à la réglementation en vigueur. La garantie est en général de 5 ans. Quant aux prix, ils varient considérablement d’un poêle à un autre. Il ne comprend pas l’installation, le tubage ou l’installation d’une arrivée d’air. Comptez entre 1200€ à 6500€ TTC pour un poêle.

Le poêle de chauffage à gaz

Le poêle de chauffage à gaz est généralement un chauffage d’appoint très pratique. Aujourd’hui le poêle de chauffage à gaz moderne est beaucoup plus esthétique que les anciens et rivalisent de nombreuses améliorations technologiques. Son rendement est très élevé (75 % jusqu’à 90 %) pour les modèles les plus performants. Toutefois, il est primordial de l’utiliser en toute sécurité à cause du combustible.
Chauffage à gaz design similaire à ceux des poêles à bois. Facile d’utilisation, la bouteille de gaz butane de 13kg se loge à l’intérieur et il peut aisément être déplacé à l’aide de ses roulettes incluses • De conception robuste en fonte, il combine le design d’un poêle traditionnel avec les avantages d’un chauffage à gaz mobile et facile d’utilisation

Fonctionnement du poêle de chauffage au gaz

 

 

La chaleur du poêle à gaz est diffusée au moyen de la combustion du gaz et par l’intermédiaire d’un brûleur. Il est alimenté par une bouteille de gaz (propane ou butane). On distingue trois types de poêles à gaz : les poêles « à infrableus », « infrarouges » et « à catalyse ». Les poêles à gaz les plus courants sont ceux disposant d’une flamme bleue, synonyme de fonctionnement. Les poêles dits « infrarouges » marchent grâce à des briques réfractaires qui répandent plus fortement de la chaleur. Quant aux poêles « à catalyse », ils n’ont pas de flamme car la chaleur se propage par rayonnement au moyen d’un panneau en céramique.
Le poêle de chauffage au gaz est relativement simple d’utilisation. Il ne nécessite pas : de stockage de bois ou de granulés, l’entretien continuel (âtre et cendrier à nettoyer) ainsi que le ramonage des conduits de fumée, étant donné qu’il n’en possède pas (pour les poêles mobiles). De plus, le poêle de chauffage à gaz a évolué car les flammes dégagées sont dorénavant dorées comme pour les feux de cheminée et non bleues comme les flammes provoquées généralement par le gaz. Cela est dû à une technologie d’injection de gaz qui permet de produire des flammes identiques à celles d’un feu de bois. On peut aussi se procurer des accessoires comme des bûches en céramique décoratives, rougies par la chaleur qui feront l’effet de vraies bûches de bois.

Les avantages du poêle de chauffage à gaz

Poele à gaz, chauffage design pas cher modèle hiver 2017 / 2018

Ce type d’appareil de chauffage possède de nombreux avantages qui peuvent vous permettre d’hésiter avec un poêle à bois ou à pellets.
Dans un premier temps, c’est la facilité d’utilisation. La bouteille de gaz est branchée, il n’est pas nécessaire de le recharger régulièrement comme un poêle traditionnel. Il devient donc autonome. Les poêles à gaz mobiles n’ont pas besoin d’être raccordés à un conduit d’évacuation.
Les poêles à infrarouges ont l’avantage de ne pas dessécher l’air ambiant. La diffusion de la chaleur est aussi plus longue grâce aux briques réfractaires.
Les poêles à catalyse rejettent un minimum de gaz toxique et leur consommation d’énergie est plus intéressante.

Les inconvénients du poêle de chauffage à gaz

Poêle à gaz extérieur design pas cher, gris, 43 x 43 x 221 cm

Le poêle de chauffage à gaz a beaucoup moins de charme que le poêle à bois ou la cheminée. Des appareils à gaz plus anciens que ceux de nos jours, présentent quelques risques. Il est donc indispensable de l’installer dans une pièce aérée et bien ventilée. Les appareils plus récents et actuels évitent le risque d’intoxications au monoxyde de carbone.

Coût d’un poêle de chauffage au gaz

La plupart des poêles à gaz sont économiques et bon marché, surtout pour les poêles à gaz mobiles ne nécessitant pas de conduit. Pour les autres, le prix d’achat varie entre 100 et 500 €. Les poêles à gaz très performants et plus puissants coûtent environ 2000 €. Toutefois, le prix du combustible est à ne pas négliger et beaucoup plus cher que le bois. Comptez environ 30 € pour une bouteille de gaz de 13 kg.

Le poêle à pétrole

Poêle à pétrole design 3200 W pas cher

 

Comme pour de nombreux poêles de chauffage d’appoint, le poêle à pétrole n’a pas besoin de conduit d’évacuation. Cependant, son principal inconvénient est le coût de son combustible qui subit de fortes variations de prix à la hausse.

Fonctionnement du poêle à pétrole

Le pétrole liquide spécifique pour ces poêles, est le combustible indispensable utilisé pour ce type d’appareil. Ce mode de combustion différencie trois sortes de poêle à pétrole : le poêle à pétrole simple ou double combustion – le poêle à pétrole électronique.
Le poêle à pétrole à simple combustion (poêle à mèche et flux laminaire) : ce sont les poêles les plus simples mais surtout les moins performants. Ce sont de grosses piles qui permettent de le faire fonctionner. Il dégage une odeur à l’allumage et à l’extinction très odorante et peu agréable. Une mèche imprégnée de pétrole, qu’il est nécessaire de changer annuellement, permet le démarrage du poêle.
Le poêle à pétrole à double combustion (poêle à laminaire, plus performant que le poêle à pétrole à simple combustion) : Il possède une deuxième chambre à combustion qui permet une combustion plus complète. Le pétrole est quasiment brûlé et les émanations de CO2 sont fortement diminuées. Ce type d’appareil diffuse une meilleure chaleur et une odeur beaucoup moins présente. Une petite flamme est visible pour un meilleur agrément visuel. Le poêle à pétrole à double combustion fonctionne également avec des piles.
Le poêle à pétrole électronique : c’est le plus abouti car il apporte une chaleur beaucoup plus homogène grâce à une régulation et une programmation du chauffage plus précis (une semaine pour les derniers modèles). Il possède donc un thermostat. Il ne nécessite plus de piles car le poêle se branche directement au secteur. Il a en plus un système de ventilation plus performant qui permet une meilleure diffusion de l’air chaud dans la pièce. Il est plus sécurisé et rejette moins de CO2.

Les avantages du poêle à pétrole

Comme pour les poêles à fioul, les poêles à pétrole chauffent vite et bien. Ils ne nécessitent pas de conduit de cheminée, une pièce bien aérée est suffisante. C’est un appareil de chauffage mobile. Les modèles les plus performants permettent d’obtenir une température intérieure de 20°C environ en quelques minutes. Le poêle à pétrole ne demande pas d’espace de stockage.

Les inconvénients du poêle à pétrole

Il est essentiel d’orienter son achat sur du matériel de qualité, ce qui évite les mauvaises surprises, telles que les fortes odeurs de pétrole, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et les parois brûlantes s’il n’existe pas de dispositif de refroidissement, mais aussi l’humidité de l’air provenant de la vapeur dégagée par le poêle.

Coût d’un poêle à pétrole

Le prix de l’appareil reste très bon marché entre 100 et 1000€ en moyenne pour les modèles électroniques. Le coût du combustible étant, quant à lui, très cher. En conclusion, ce type de chauffage est non écologique et dépend énormément du prix du cours du pétrole. Ce qui fait qu’il devient très cher à la consommation.
Similar Posts