Au moment où l’on est averti d’une effraction à son domicile, il est parfois dur de garder son calme et de prendre les bonnes décisions. Pourtant, quelques consignes peuvent permettre d’avoir une réaction adaptée et de ne pas paniquer ou prendre le risque de compromettre l’action et l’enquête de la Police.

Ne pas paniquer et enregistrer des informations

Quand un système d’alarme détecte la présence d’un voleur, celui-ci déclenche tout de suite les sirènes installées dans l’habitation. Au même moment, le système appelle les numéros de téléphone prévus afin de prévenir. A la réception d’un appel de son alarme, il est suffisant de mettre en pratique quelques conseils simples et de ne pas paniquer. Tout d’abord, une bonne alarme permet bien souvent de savoir dans quel zone le système s’est déclenché, c’est-à-dire le détecteur qui a détecté l’intrusion. Cette info pourra être utile afin de savoir par quelle issue les malfrats se sont introduits. Dans le cas où l’alarme propose une écoute à distance du lieu , il pourra également être utile d’écouter quelques secondes afin de comprendre plus précisément ce qu’il se passe dans l’habitation.

A quelles conditions doit-on prévenir les services de Police ?

En France, un appel aux forces de l’ordre peut être considéré comme étant « sans raison valable » s’il n’y a pas eu de levée de doute. La levée de doute se résume à une constatation par vous-même, un tiers, une société de sécurité ou par quiconque, d’indices indiquant un délit flagrant. Pour résumer, il convient d’être sûr de l’effraction avant tout appel à la Police. Tout appel injustifié a la possibilité d’être sanctionné par une amende. C’est pourquoi il est souvent conseillé de coupler son système d’alarme à une ou plusieurs caméras de vidéosurveillance ayant la possibilité de transmettre immédiatement des images des lieux surveillés et ainsi servir de levée de doute.

Aller sur place ou envoyer un tiers de confiance

Sans levée de doute par caméra de surveillance, il faudra impérativement se rendre sur les lieux vous-même, une personne de confiance ou envoyer un voisin afin de constater l’effraction. Si une des fenêtres est ouverte, il n’est pas conseillé d’entrer à l’intérieur de la maison et il faut immédiatement contacter les gendarmes. Il est important de questionner le voisinage sans tarder afin de obtenir des informations qui seront primordiales à la gendarmerie. Dans notre département, le taux d’élucidation moyen d’un cambriolage est d’environ 10%, c’est la raison pour laquelle il ne faut pas oublier de récupérer des témoignages après un cambriolage. Dans le cas où les cambrioleurs ont quittés les lieux, il est raisonnable de patienter jusqu’à la venue de la Police avant de pénétrer dans l’habitation, afin de ne pas prendre le risque de supprimer des indices ou des traces pouvant être utiles pour confondre les cambrioleurs.
Similar Posts