La Planification de l’installation du plancher flottant

La première chose a vérifier est l’humidité du plancher que vous avez acheté. Idéalement ce dernier devrait avoir un taux d’humidité de 40% a 45%, pas plus, ni moins car les planchers flottants réagiront avec le taux d’humidité ; soit qu’il gondolera ou rétrécira et pourrait briser dans les joints.

Vérifier aussi la surface où le plancher flottant sera installé. Si votre plancher est dénivelé ou que la surface n’est pas parfaitement plane, les joints se briseront. Ou pire encore, l’installateur ne sera pas capable d’assembler les planches !

Vous devez savoir que si vous enlevez le tapis au préalable, toutes les agrafes doivent être enlevées, ainsi que les « quarts de rond ». En passant, c’est le bon temps de visser votre plancher s’il y a des endroits qui craque quand vous marchez ; une pierre deux coups !
L’achat de votre Plancher Flottant

Le choix de la largeur de planche vous appartient. Il y plusieurs choix de couleur et d’essences (ou motif). Par exemple : le chêne, le frêne, l’érable, etc. Il faut prévoir aussi la membrane ; c’est elle qui va couvrir les petites imperfections sous le plancher flottant ainsi que insonoriser ou isoler ; dans un sous-sol, par exemple. Il faut aussi penser aux « baguettes ». On parle de l’endroit où votre plancher flottant ce termine et où l’autre plancher (tapis, céramique, bois franc) commence. C’est important de vérifier le changement de hauteur pour choisir votre baguette ; sa longueur et sa finition : fini bois, métal ou plastique.

Ensuite, il faut penser aux quarts de rond ; on en brise toujours quelques uns en les enlevant et, ces derniers ne seront peut-être pas compatible avec votre nouvelle déco !

Voici ce dont vous aurez besoin :

– Membrane

– Plancher Flottant

– Baguette de finition “baguette a tapis”

– Quarts de rond

– Vis à plancher (si vous voulez en profiter pour visser votre plancher)

– Pas obligatoire, mais une paire de genouillère rendra la pose plus agréable et protègera vos genoux contre les clous potentiels et autres petits dangers similaires.

– Un petit marteau de caoutchouc ; pour aider à « clipper » les planches ensemble – très souvent nécessaire par expérience !

– Une scie à onglet ou encore mieux, une tranche.


 

 

l’installation du Plancher Flottant

Vous débutez par dégager la pièce et revisser le plancher si vous voulez le faire. Ensuite, enlevez tout les quarts de rond et assurez-vous que le plancher est propre et sans bosses ou autres défauts du genre.

Première étape : installer la membrane. De par mon expérience, comme expert en installation de plancher flottant ; toujours mettre une membrane. Ça évite beaucoup de problèmes.

Décider dans quel sens installer votre membrane car votre plancher flottant devra être installé dans le même sens. Habituellement, c’est dans le sens de la longueur de la pièce. C’est plus facile et on produit moins de pertes.

La méthode la plus utilisée par les installateurs de plancher flottant ; on assemble les premières planches en posant son côté mâle dirigé vers le mur. Pour le reste, suivez les instructions du fabricant. Il est important de respecter le décalage proposé par le manufacturier entre vos planches. Assurez-vous d’un minimum de 16 pouces entre vos joints. Quand vous avez fini votre rangée, coupez votre planche et repartez une nouvelle rangée avec le bout de la planche coupée pour éviter les pertes.

Vous pouvez couper votre plancher flottant à la scie. Par contre attention à la poussière dégagée par la scie ! D’une part, elle est toxique ; c’est pourquoi il est fortement conseillé de porter un masque ou de louer une tranche à plancher flottant. À mon avis, c’est mieux de louer une tranche au centre de location près de chez vous ; vous gagnez du temps, ne faite pas de poussière et pas besoin de masque, qui parfois devient fatiguant à la longue !

Tranche pour couper le plancher flottant

Pour finir votre plancher flottant (la dernière bande de planches) on doit soustraire au moins 5/16 de pouce (ou environ 1 cm). C’est l’espace requis pour permettre au plancher de prendre de l’expansion lors de changements de température et d’humidité (hiver-été).

Ensuite utilisez une barre à clous (ou l’outil prévu à cet effet) comme levier pour insérer la dernière planche entre la planche précédente et le mur afin que tout s’agence bien, il ne faut pas trop forcer car vous risquez de briser la planche. Comme l’espace est restreint, si vous n’avez pas de barre à clous, utilisez une planche assez large pour vous en servir comme levier.


 

 

Les derniers points importants – installation de plancher flottant

Un point important : aussitôt que vous avez commencé à installer deux ou trois rangs de votre plancher flottant ; il faut ajouter des cales ou des “chimes” pour pas que le plancher bouge pendant l’installation. De plus, répartissez les boîtes de votre plancher flottant dessus le plancher installé et continuez l’installation. Plus vous aurez installé de rangs, moins le plancher bougera. Il ne faut jamais clouer, visser ou coller le plancher flottant. Son nom le dit : plancher flottant, ca veut dire que rien ne doit le « fixer » dans le plancher de la maison. De plus, ça pourrait annuler votre garantie.

Pour finir, il ne vous reste qu’a réinstaller vos quarts de rond (les peindre avant si nécessaire et faire des retouches après). Ensuite installez les baguettes à tapis (ou autres) pour finir à l’entrée de la pièce. Voilà une belle finition et vous aurez fait l’installation de votre plancher flottant avec succès, comme un pro !

Similar Posts