Le ciment est un matériau qui permet de lier plusieurs structures entre elles. Il peut avoir une composition variable suivant les cas. En géologie et plus précisément en pétrographie, on trouve une très grande variabilité de ciment en fonction des minéraux qui les constituent. On note entre autre les ciments calcaires, ferrugineux, siliceux etc. Les ciments de cilices sont très rependus dans les zones de dépôts sédimentaires. On voit donc très souvent apparaître les grès et les conglomérats. Les grès sont en général des grains de sable compactés et consolidés par un ciment qui est très souvent siliceux. Il peut aussi s’agir d’un ciment ferrugineux et dans ce cas on observe une coloration rouille qui est caractéristique des minéraux ferriques. 
Le grès peut être friable ou très dure en fonction de la condition géothermique qui a prédominé lors de sa formation. Les grès présentent un centre d’intérêt économique du fait qu’ils peuvent être utilisés en génie civil. En effet le grès peut entrer dans la construction des maisons et des routes. Dans la fabrication des pavés utilisés dans le revêtement des grands espaces. Il existe différents grès de part leur composition minéralogique. 
On peu citer entre autre l’acrose qui est très grossier, le quartzite est un grès très siliceux et à ciment siliceux très lisse et luisant. La formation des grès se fait à la suite d’un dépôt successif des débris, suivie de la précipitation des minéraux qui finiront par former après compaction le ciment. Pour ce qui est des conglomérats, ils présentent aussi un intérêt économique. Ils sont aussi utilisés pour le génie civil. On peut remarquer que toutes les roches comportant du ciment sont des roches sédimentaires parce que se forment d’un assemblage de débris divers soudés entre eux pour former un tout cohérent plus ou moins dur. C’est la nature et la provenance des débris d’une part ainsi que la nature des minéraux qui formeront le ciment et les conditions géodynamiques qui règnent au cours du processus de formation de la roche d’autre part qui détermine la nature de la roche sédimentaire. Il est possible de fabriquer du ciment industriellement. En effet le matériau utilisé en maçonnerie pour lier les briques de construction est produit en industrie. Il s’agit d’un ciment artificiel qui provient de la cuisson d’un apanage de minéraux bien précis.

Il s’agit notamment d’un mélanges de silice, de carbonate, de chaux d’alumine et bien d’autres qui, réduits en poudre par un broyage donne la poudre de ciment qui font prise sous l’action de l’eau, dans un délai qui varie selon leur proportion. Mais tout d’abord on doit extraire la matière première comme le calcaire et l’argile qui contiennent les minéraux comme les silicates, la goethite, les hématites, la gypse, ferrite etc. Elle se fait dans les carrières où les roches sont extraites et conduits au concassage.

C’est après que les différentes procédures de la fabrication du ciment sont effectuées. Les différents constituants sont mélangés d’une façon homogène puis séchée. On effectue un petit broyage puis le tout est passé à une haute température. Une fois chauffé à haute température, on refroidie puis on procède a un broyage fin pour obtenir du ciment qui est ensuite conditionné et commercialisé.

Il est important de noter qu’une fois produit, le ciment doit passer des tests chimiques et physiques. C’est une manière de se rassurer en vérifiant sa qualité et son niveau de résistance. La commercialisation du ciment malgré le phénomène de crise que nous connaissons connaît de plus en plus un essor considérable, vu la construction des centres urbains. Les milieux urbains sont trop consommateurs de ciment.

Produits en promotion sur Amazon

Last updated on juillet 16, 2019 10:11
Similar Posts