Les combles figurent parmi les premières sources de déperditions de chaleur au sein d’une habitation. Cela s’explique principalement par sa configuration. En contact direct avec le toit, cette zone est propice aux échanges thermiques. Pour réaliser des économies d’énergie, les particuliers ont donc intérêt à isoler les combles perdus. Voici l’essentiel à savoir à ce sujet.

Les combles : une zone favorable aux pertes thermiques

Au sein d’une maison isolée, les combles sont responsables de 30% des pertes thermiques. Effectivement, cet espace non aménagé se trouve sous la toiture. Par conséquent, les conditions climatiques affectent directement la température qui y règne. Cette zone refroidit l’air ambiant en hiver et le réchauffe en été. Ainsi, les occupants seront à la merci des saisons. Des travaux d’isolation s’imposent pour sortir de cette situation. L’opération consiste à mettre en place une couche isolante en usant de matériaux dédiés à cet effet. Selon les habitudes des propriétaires, il faudra également installer un pare-vapeur. Dans tous les cas, ces aménagements permettront de limiter les échanges thermiques. Les particuliers bénéficieront alors d’un meilleur confort au quotidien.

Ces ouvrages sont essentiels pour réaliser des économies d’énergie. Chauffer une maison isolée peut coûter cher. D’ailleurs, le foyer devra utiliser un système de climatisation pour se rafraichir en été. L’isolation des comblespermettra de réduire ses factures de 20 à 30%. Les résultats varient en fonction de la méthode et de l’isolant choisis. Pour ne rien laisser au hasard, il est vivement conseillé de solliciter une entreprise spécialisée. Les professionnels aideront le propriétaire à faire le bon choix. Ceci dit, il est recommandé d’employer des matériaux d’origine naturelle lors de ces ouvrages.

Choisir l’isolant et la technique d’isolation : les critères à prendre en compte

De nombreuses solutions se présentent aux propriétaires pour ce type de travaux. Dernièrement, de plus en plus de particuliers optent pour la projection de mousse en polyuréthane. Bien que cette alternative soit simple à mettre en œuvre, elle peut menacer la santé des occupants de la maison. Les isolants à base de substances chimiques dégagent des particules nocives au fil des années. Il vaut mieux utiliser des isolants écologiques pour prévenir les maladies respiratoires et les allergies. Dans ce contexte, la laine de bois ou le liège expansé restent des valeurs sûres. Ces matériaux possèdent une résistance thermique supérieure à la moyenne. On parvient alors à conserver la chaleur sans installer une épaisse couche d’isolant et les travaux ne réduiront pas la surface que l’on aménagera par la suite.

Afin de dénicher de se procurer des matériaux sains, il suffit de contacter un fournisseur spécialisé sur internet. Les prix pratiqués sont à la portée de tous les foyers. Ainsi, les particuliers trouveront certainement une solution d’isolation économique pour leurs habitations.

 

 

 

Similar Posts